icon
16 Septembre 2021 — Vie de l'OIV

Les additifs dans le vin : le Codex Alimentarius réouvre les discussions

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Les additifs dans le vin : le Codex Alimentarius réouvre les discussions

Lors de cette réunion, un consensus s’est néanmoins exprimé pour la réouverture des discussions considérant l'importance de réactiver ces travaux dans le cadre du commerce international

Partager l'article sur

Twitter Facebook

La 52e session du Comité du Codex sur les additifs alimentaires (CCFA) s'est tenue virtuellement du 1er au 10 septembre 2021, à l'aimable invitation du gouvernement chinois. Cette réunion, à laquelle participait le coordinateur scientifique de l’OIV, Jean-Claude Ruf, a approuvé plusieurs décisions.

En particulier, sur proposition de la délégation Chilienne, le Comité a discuté de la potentielle réouverture des discussions au niveau du Codex Alimentarius sur les additifs dans le vin. Ces discussions avaient été suspendues depuis 2017 faute de consensus concernant la référence à l'OIV dans une note de bas de page relative à l'application des Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF).

Lors de cette réunion, un consensus s’est néanmoins exprimé pour la réouverture des discussions considérant l'importance de réactiver ces travaux dans le cadre du commerce international

Bien que la compétence de l’OIV soit reconnue par un grand nombre de pays, certains membres ont cependant indiqué que les normes du Codex devraient être élaborées et appliquées au niveau mondial et ne devraient pas faire référence à des normes établies par d'autres organisations. D'autres membres qui ont été en faveur des travaux, ont souligné, qu’il était important de recueillir des informations pertinentes auprès des membres

l’OIV a appelé à une collaboration plus étroite entre le Codex (CCFA) et l'OIV pour éviter la duplication de différentes normes internationales pour le vin de raisin.

L'OIV, en qualité d’observateur au Codex Alimentarius, a pris note des préoccupations exprimées par les membres et a souligné qu'ils étaient prêts à participer à ces travaux et à apporter des contributions dans un esprit de compromis. En conclusion, le Comité a décidé qu’un document de discussion devra être préparé par le Chili en collaboration avec l’Union Européenne et les Etats-Unis d’Amérique pour discussion lors de la prochaine réunion du CCFA et de maintenir aux étapes actuelles la liste des additifs en attente pour la catégorie vins de raisins.

Par ailleurs, le Comité a sollicité le JECFA afin de réévaluer les spécifications en plomb dans les monographies des bentonites, diatomées et le charbon actif. En fonction des évaluations du JECFA, les monographies correspondantes du Codex Œnologiques international de l’OIV pourraient être révisées.