icon
22 Décembre 2020 — Économie et droit

Vin blanc avec macération - Interview avec le Ministre de l’Agriculture de la Géorgie

Accueil > Actualités > Économie et droit > Interview avec le Ministre de l’Agriculture de la Géorgie

 A l’occasion de l’adoption par la 18ème Assemblée Générale de l’OIV de la définition d’un nouveau type de vins spéciaux - des « vins blancs avec macération », nous avons le plaisir de publier aujourd’hui l’interview de la représentante de la Géorgie à l’OIV Anna Godabrelidze avec le Ministre de la Protection de l’Environnement et de l’Agriculture de la Géorgie, M. Levan Davitashvili.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Le Vin blanc avec macération fait son entrée en 2020 dans la catégorie Vins spéciaux. Considérant la méthode géorgienne de vinification à l’ancienne dans des kvevris traditionnels, inscrite en 2013 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO, l’Assemblée Générale de l’OIV a adopté, dans la résolution OIV-ECO 647-2020, la définition des vins en kvevris. 

Voir l'interview de la représentante de la Géorgie à l’OIV Anna Godabrelidze avec le Ministre de la Protection de l’Environnement et de l’Agriculture de la Géorgie, M. Levan Davitashvili.

La discussion sur les vins blancs de macération a été introduite à l’OIV à l’initiative de la Géorgie en 2017. Les vins produits selon le procédé ancestral en Géorgie dans les jarres en terre cuite enterrées avec un contact prolongé avec les peaux et les rafles du raisin constituent en quelque sorte une carte de visite de ce pays. Cette méthode de production confère aux vins des propriétés gustatives particulières et une couleur parfois ambrée – orangée. Une introduction en tant que catégorie particulière des vins spéciaux dans le code International des Pratiques Œnologiques de l’OIV, au même titre que les vins de glace, les vins de liqueur et les vins spéciaux est une avancée majeure pour la Géorgie dans la reconnaissance de la valeur historique, technique et culturelle de sa vitiviniculture.

Le succès de la reconnaissance de l’histoire et de la culture de la vigne en Géorgie n’est pas le fruit du hasard, mais d’une politique de recherche et de promotion menée de façon centralisée. Les résultats de la reconnaissance internationale ne sont pas les moindres :

  • La méthode géorgienne de vinification à l’ancienne dans des kvevris traditionnels a été inscrite en 2013 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.
  • En 2017 l’article de recherche publié dans le prestigieux PNAS (Proceedings of the National Academy of Science of the United States of America) atteste par l’étude des biomarqueurs de la présence de la vigne dans le Caucase du Sud et sur le territoire géorgien au début de la période néolithique (6000 – 5800 avant JC).
  • En 2017 le livre des records de Guinness reconnait les résidus du vin trouvé dans les fouilles archéologiques à Gadachrili Gora et Shulaveris Gora comme étant le vin le plus vieux au monde (6000-5800 avant JC).

La définition d’une nouvelle catégorie de produits permettra de faire connaitre les vins en kvevri auprès des professionnels et des consommateurs pour qu’ils soient jugés et appréciés en tenant compte de leur mode de production et des particularités gustatives. Le goût tannique, la couleur ambre-orangée pourront ainsi être mieux être expliqués aux consommateurs et professionnels. La distinction dans les concours des vins en tant que catégorie spécifique sera également possible.

Les vins blancs avec macération ne sont pas produits uniquement en Géorgie. D’autres pays, comme la France, l’Italie, la Slovaquie proposent également des vins oranges. C’est bien une définition internationale qui complète le Code International des Pratiques Œnologiques de l’OIV. Détail d'un kvevri, une grande jarre de terre cuite, d'une contenance de 800 à 3 500 litres, originaire de la Géorgie

Détail d'un kvevri, une grande jarre de terre cuite, d'une contenance de 800 à 3 500 litres, originaire de la Géorgie.