icon
26 Mai 2021 — Viticulture

L’utilisation durable de l’eau dans les vignobles de raisins de cuve

Accueil > Actualités > Viticulture > L’utilisation durable de l’eau dans les vignobles de raisins de cuve

Nouveau document d’expertise collective de l’OIV sur les principes s’appliquant à l’utilisation durable de l’eau dans la production de raisins de cuve. Un outil de référence et d’orientation pour le secteur, en accès libre.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Il est aujourd’hui reconnu que les ressources en eau, que ce soit au niveau planétaire, régional ou local, subissent une pression importante. L’utilisation durable de l’eau est devenue de nos jours un impératif social, environnemental, industriel et commercial dans le monde entier, ainsi qu’une politique cruciale pour nombre de gouvernements, d’industries et d’entités commerciales. L’acceptation sociale dépendra de plus en plus de la solidité des gages que pourront présenter tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement en matière de respect de l’environnement et surtout d’utilisation raisonnée de l’eau.

Beaucoup de vignobles de régions au développement récent, semi-arides ou arides, reçoivent une pluviométrie annuelle qui ne permet pas de soutenir de façon fiable des systèmes viticoles modernes. Par ailleurs, dans d’autres systèmes établis de longue date, la quantité ou la fiabilité des précipitations est devenue insuffisante, ce qui fait qu’il est difficile de répondre aux exigences de la chaîne de production en termes de qualité et de garantie d’approvisionnement.

Les systèmes de production ont continué à se différencier et à s’adapter à la lumière des conditions locales et de la disponibilité des ressources (notamment hydriques), grâce aux acquis de l’expérience et d’initiatives adéquates de recherche et développement, et en fonction des demandes de marchés en constante évolution.

Le document a été rédigé par le Groupe d’experts « Protection de la vigne et techniques viticoles » (PROTEC) de la Commission « Viticulture ».

À cet égard, le document « Sustainable Use of Water in Winegrape Vineyards » (Utilisation durable de l’eau dans les vignobles de raisins de cuve) entend exposer des principes de valeur universelle portant spécifiquement sur la culture de vignes de cuve, en gardant à l’esprit que les ressources régionales, les considérations environnementales, les caractéristiques du site et les circonstances entrepreneuriales peuvent significativement varier, donc exiger en pratique d’adapter ces principes à chaque situation.

Le document a été rédigé par le Groupe d’experts « Protection de la vigne et techniques viticoles » (PROTEC) de la Commission « Viticulture » et revu par les autres commissions de l’OIV.

Organigramme du Comité scientifique et technique de l’OIV

Ce document est en accès libre ici [EN]

Un pas de plus vers le développement durable

L’OIV a adopté en 2018 la résolution OIV-VITI 569-2018, « Protocole de l’OIV pour une utilisation durable de l’eau en viticulture », dont le principal objectif est de définir de bonnes pratiques de gestion de l’eau, fondées sur les principes de développement durable établis par la résolution OIV-CST 518-2016, « Principes généraux OIV de la vitiviniculture durable. Aspects environnementaux - sociaux - économiques et culturels ».

Ayant conscience qu’il fallait que cette résolution soit accompagnée d’un document exposant certains aspects techniques et scientifiques, l’OIV a décidé d’élaborer un document d’expertise collective au sein du Groupe PROTEC, dans le but qu’il devienne un outil de référence et d’orientation pour le secteur en ce qui concerne l’utilisation raisonnée de l’eau. De plus, ce document entend répondre aux objectifs du Plan stratégique 2020-2024 de l’OIV, en particulier l’axe 1 « Promouvoir une vitiviniculture éco-responsable », dans ses points B et C : « Améliorer les performances environnementales » et « Préserver les ressources naturelles ».

Un outil de référence et d’orientation pour le secteur, en accès libre.

*Les documents d’expertise collective ne sont pas soumis à la procédure d’examen des résolutions par étapes et ne peuvent donc en aucun cas être considérés comme des résolutions de l’OIV. Seules les résolutions adoptées par les États membres de l’OIV ont un caractère officiel.