icon
10 Décembre 2014 — Viticulture

L’OIV a participé au forum sur l'écologie et la durabilité du vig

Accueil > Actualités > Viticulture > L’OIV a participé au forum sur l'écologie et la durabilité du vig

EcoSostenibleWine 2014, qui a été célébrée le 26 novembre dernier à Vilafranca del Penedés (Catalogne, Espagne), a compté avec la participation de plus de 350 professionnels du secteur.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Cette conférence a été coordonnée et organisée par VIMAC (Fondation vigne, environnement et consommateurs), avec la collaboration de l’Association vinicole catalane, de l’Institut du Cava, du département de l’Agriculture, de la pêche, de l’alimentation et du milieu naturel du gouvernement de Catalogne, de l’INCAVI (Institut catalan de la vigne et du vin) et de divers sponsors et organisations patronales.

En représentation de l’OIV, le chef de l’unité Viticulture, M. Mario de la Fuente, a présenté les actions menées dans le domaine de la durabilité vitivinicole au sein des différentes commissions et groupes d’experts de l’Organisation, basées fondamentalement sur cinq axes :changement climatique, empreinte hydrique, réduction des pesticides en viticulture et normalisation des LMR, recommandations sur les échanges de matériel végétal et définition de principes généraux pour la viticulture durable, en se basant sur les aspects environnementaux, sociaux et économiques.

Mario de la Fuente pendant son intervention.

Les exposés techniques ont mis l’accent sur certaines questions de grande importance au regard de la durabilité, telles que la réduction de l’utilisation du cuivre, les applications de silices sur les vignes et la recherche d’alternatives aux produits phytosanitaires dans le vignoble, l’emploi de matériaux durables et recyclables dans le secteur vitivinicole, les méthodes de calcul et les indicateurs de durabilité (projet ECO-PROWINE) ou l’utilisation de machines agricoles basées sur des combustibles alternatifs, tel que le biodiesel, la biomasse ou l’hydrogène. De même, les administrations présentes ont rappelé le compromis souscrit en matière de réduction des gaz à effet de serre pour 2020 (Bureau espagnol du changement climatique, OECC) et ont présenté l’état d’avancement de la nouvelle réglementation de l’UE sur la production biologique.

Au sein d’un débat ouvert, des experts en viticulture, environnement et écologie ont participé à cet important forum, durant lequel il a été souligné que la durabilité du vignoble se base sur une gestion raisonnable de la production, de l’environnement, du rendement économique et des aspects sociaux, autant de questions qui concernent aussi bien les consommateurs que le secteur.

Dans le cadre du défi considérable que constitue l’obtention d’un nouveau système productif durable, l’implication de l’ensemble du secteur vitivinicole (producteurs, entreprises, administrations, etc.) s’avère nécessaire. En ce sens, le cadre juridique et les recommandations présentes et futures devront être concrètes, flexibles et globales afin de pouvoir apporter des réponses raisonnables au secteur vitivinicole.

En définitive, EcoSostenibleWine a mise en évidence que le secteur vitivinicole est à même d’assumer ce défi et de satisfaire aux exigences des consommateurs, chaque jour davantage préoccupés par la durabilité et tout ce qu’elle implique, en réclamant des produits en accord avec ces principes.