icon
30 Décembre 2019 — Viticulture

Connaissez-vous la plus grande collection ampélographique au monde ?

Accueil > Actualités > Viticulture > vous la plus grande collection ampélographique au monde ?

Avec 8 000 accessions provenant de tous les pays viticoles, cette collection préserve une grande diversité de cépages mais aussi de porte-greffes, d’hybrides et d’espèces apparentées à Vitis vinifera.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Le Centre de Ressources Biologiques de la Vigne (CRB-Vigne), unité expérimentale INRA à Montpellier, Initiée il y a 140 ans et constituée aujourd’hui de 8 000 accessions provenant de tous les pays viticoles, cette collection préserve une grande diversité de cépages mais aussi de porte-greffes, d’hybrides et d’espèces apparentées à Vitis vinifera. Elle est entièrement dédiée à la conservation, la caractérisation et la valorisation des ressources génétiques de la vigne.

Dans le cadre du travail développé par le groupe d’experts de l’OIV : GENET - Ressources génétiques et sélection de la vigne, appartenant à la commission de Viticulture (connaître l’Organigramme du Comité scientifique et technique de l’OIV), des représentants de l’Organisation ont visité le Centre de Ressources Biologiques de la Vigne (CRB-Vigne) de Vassal-Montpellier.

Le directeur général de l’OIV, Pau Roca, le président du groupe GENET, Luigi Bavaresco et le chef de l’Unité de Viticulture de l’OIV, Alejandro Fuentes Espinoza, notamment, ont pu rencontrer Cécile Marchal, responsable du CRB-Vigne et les experts Jean-Michel Boursiquot (Montpellier Sup Agro, UMR AGAP) et Thierry Lacombe (INRA Montpellier, UMR AGAP).

Pau Roca, Jean-Michel Boursiquot, Luigi Bavaresco, Thierry Lacombe, Cécile Marchal et Alejandro Fuentes Espinoza.

Ensemble pour la conservation et la sauvegarde du patrimoine génétique mondial de la vigne

Les objectifs du CRB-Vigne sont également une priorité pour l’OIV, spécifiquement pour certaines actions entamées par la Commission Viticulture, à travers son groupe d’experts GENET.

Pendant la visite, il a été évoqué le rôle indispensable que l’OIV doit jouer dans la conservation et la sauvegarde du patrimoine génétique de la vigne au niveau international.

Dans ce sens, plusieurs points ont été évoqués :

  • la sous-espèce Vitis vinifera subsp. Sylvestris ou Lambrusques. Cette sous-espèce, considérée l’ancêtre de Vitis vinifera, est classée sous-protection en France, car elle est considérée menacée. Cette menace de disparition est aussi présente dans d’autres pays. Le Lambrusque joue un rôle de réservoir de gènes qui est aujourd’hui crucial pour le maintien de la diversité biologique du vignoble mondial, notamment face à la pression de maladies et/ou son adaptation aux chocs climatiques à venir. L’OIV envisage ainsi de réaliser une action qui puisse favoriser le maintien et la préservation des Lambrusques au niveau international ;
  • aussi dans l’objectif de préservation, l’OIV doit jouer un rôle essentiel dans le maintien/préservation des ressources documentaires de collections ampélographiques au niveau mondial. L’OIV envisage également une action qui va permettre d’adapter le format des ressources documentaires des collections ampélographiques aux nouvelles pratiques liées à la révolution numérique, afin de faciliter l’accès à tous de l’ensemble de ces connaissances, et offrir ainsi de nouvelles opportunités aux acteurs de la filière ;
  • de grande importance, le dernier point évoqué a été l’action en cours du Groupe GENET sur les descripteurs OIV pour l’espèce Vitis. L’OIV historiquement leader technique et scientifique dans la description des variétés vitis réalise aujourd’hui une mise à jour de ces descripteurs.

La description des variétés et notamment l’ampélographie, reste aujourd’hui un outil fondamental dans le domaine de la viticulture afin de permettre aux différents acteurs du secteur vitivinicole un meilleur choix des variétés productives pour faire face aux nouveaux défis environnementaux et du changement climatique.

Le directeur espère que ces actions deviennent une priorité majeure pour l’OIV et pour la commission Viticulture, dans un secteur qui nécessite aujourd’hui de plus en plus des outils et des réponses diversifiées et à différentes échelles pour continuer à contribuer à son développement. 

Centre de Ressources Biologiques de la Vigne (CRB-Vigne) de Vassal-Montpellier.