icon
21 Novembre 2017 — Vie de l'OIV

Vins en vrac, vers une meilleure connaissance des marchés

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Vins en vrac, vers une meilleure connaissance des marchés

Dans le cadre des conférences techniques du 9ème Bulk Wine Exhibition placées sous le patronage de l’OIV, Yann Juban, Adjoint au Directeur général de l’OIV a présenté les dernières données statistiques mondiales avec un focus sur les vins en vrac qui représentent au niveau mondial (2016) 38% des vins exportés avec un volume de plus de 38 millions d’hectolitres.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

A cette occasion, il a rappelé la modification intervenue en 2017 au sein de la nomenclature du système harmonisé(SH) de l’Organisation mondiale des douanes avec la création, à la demande de l’OIV d’une nouvelle sous-position 2204.22 concernant les vins en récipients d'une contenance excédant 2 litres, mais n’excédant pas 10 litres.

Le SH est utilisé par les pays pour élaborer les tarifs douaniers nationaux et établir les statistiques commerciales internationales par plus de 200 pays et Unions économiques ou douanières aux fins du classement des marchandises échangées dans le monde.

Avant 2017, le SH ne comprenait que deux sous-positions : la 2204.21 qui identifiait le vin dans des récipients d'une contenance de 2 litres ou moins et la sous-position 2204.29 qui identifiait le vin dans des récipients d'une capacité de plus de 2 litres, ce qui est généralement défini comme le vin en vrac.

Les opérateurs attendent donc avec intérêt les premières statistiques qui permettront ainsi de distinguer les vins destinés à être conditionnés en moins de 2 litres, entre 2 et 10 litres et ceux commercialisés en volume supérieur à 10 litres.