icon
22 Février 2019 — Vie de l'OIV

Une réunion avec les futurs acteurs du secteur vitivinicole 

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Une réunion avec les futurs acteurs du secteur vitivinicole 

Venus de différents pays du monde entier, un groupe d’étudiants de l’université Hochschule Geisenheim s’est rendu à l’OIV afin de se pencher sur divers aspects de la vitiviniculture mondiale et de sa gouvernance internationale.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

L’OIV a accueilli 21 étudiants de l'université Hochschule Geisenheim. Une rencontre intéressante au cours de laquelle les questions des étudiants se sont centrées sur le fonctionnement de l'OIV et les objectifs du directeur général pour son mandat de cinq ans.

À ce sujet, Pau Roca a partiellement dévoilé la teneur du futur Plan stratégique 2020-2014, en mentionnant trois axes : durabilité, digitalisation et amélioration des services proposés par l’OIV à ses États membres. De fait, la digitalisation est au centre des intérêts du nouveau directeur général, qui aspire à anticiper les évolutions technologiques, comme par exemple la block chain, ainsi que sa répercussion dans le secteur vitivinicole.

L’OIV a accueilli 21 étudiants de l'université Hochschule Geisenheim.

La promotion d’une consommation de vin modérée et de son authenticité en tant que produit ont été autant d’autres aspects soulignés par Pau Roca. « Dans un écosystème, la biodiversité doit être préservée. Il en va de même pour la multitude de petites caves existantes dans le secteur. La promotion de cette diversité ne passe pas uniquement par le marketing ou le branding. Nous devons nous focaliser sur une compréhension de la consommation de vin basée sur les aspects culturels ».

Une des étudiants interrogeant Pau Roca au sujet de ses objectifs pour son mandat de cinq ans.

Le changement climatique : une préoccupation majeure

Aujourd’hui, le changement climatique constitue une préoccupation majeure, et cette question a bien entendu été abordée au cours de la rencontre. Pau Roca a rappelé que la plantation de vignes s’inscrivait dans une approche fondamentalement humaine : « les variétés ont été créées par l’homme ». Ainsi, « le secteur vitivinicole est très sensible au changement climatique et n’a jamais refusé d’aborder ce problème ». À ce sujet, le directeur général participera à la cérémonie d'ouverture de la Conférence « Climate Change Leadership- Solutions for the Wine Industry », qui se déroulera au Portugal le 6 mars 2019, et au cours de laquelle cette question sera traitée en profondeur. Cet évènement, placé sous le haut patronage de l’OIV, constituera un forum au sein duquel les acteurs du secteur pourront débattre et partager leurs expériences et des solutions pratiques à court et long termes destinées à mitiger les impacts d’un climat en pleine évolution.