icon
19 Juillet 2017 — Vie de l'OIV

Participation de l’OIV à la 40ème session de la Commission du Codex Alimentarius

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Participation de l’OIV à la 40ème session de la Commission du Codex Alimentarius

La présidente de l’OIV, Monika Christmann et le coordinateur scientifique de l’OIV Jean-Claude Ruf ont participé à la 40ème session de la Commission du Codex Alimentarius qui s’est tenue du 17 au 22 juillet 2017 à Genève, Suisse.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Devant les 123 Etats-membres du Codex Alimentarius, et dans le cadre des relations entre la commission du Codex Alimentarius et les autres organisations internationales, Monika Christmann a participé à la table ronde organisée sous la présidence de Dr Awilo Ochieng Pernet, présidente de la commission du Codex Alimentarius, sur la collaboration entre le Codex et les autres organisations intergouvernementales en particulier dans le domaine du développement durable.

La présidente de l’OIV a souligné que l’OIV participait à plusieurs projets en cours du Codex et qu'elle était en particulier activement engagée dans les discussions concernant les dispositions relatives aux additifs alimentaires qui figurent dans la Norme générale pour les additifs alimentaires (NGAA). Elle a insisté sur la nécessité d'assurer une cohérence entre les normes du Codex et celles de l’OIV en particulier celles relatives aux additifs alimentaires utilisés pour les vins de raisin.

Par ailleurs, elle a déclaré que l'OIV prenait en compte de manière étroite les travaux du Codex ainsi que ceux du Comité mixte FAO/OMS d'experts des additifs alimentaires (JECFA) afin d'éviter le doublonnement d'activités et l'établissement de normes internationales divergentes.

En ce qui concerne, le développement durable, la présidente a indiqué que l’OIV a développé récemment des actions prenant en compte non seulement l’aspect agronomique mais aussi les aspects économique et sociétal.

La Présidente de l’OIV a conclu qu'il était nécessaire de poursuivre la coopération et la coordination pour ce qui concernait les activités présentant un intérêt commun pour l'OIV et le Codex.

Monika Christmann a insisté sur la nécessité d'assurer une cohérence entre les normes du Codex et celles de l’OIV en particulier celles relatives aux additifs alimentaires utilisés pour les vins de raisin.