icon
03 Mai 2017 — Vie de l'OIV

Le secteur vitivinicole mexicain prend son destin en main avec de grandes ambitions

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Le secteur vitivinicole mexicain prend son destin en main avec de grandes ambitions

À l'invitation du président du Conseil Mexicain Vitivinicole Daniel Milmo Brittingham, le directeur général de l'OIV s'est rendu au Mexique du 19 au 27 avril 2017.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Remarquablement organisé par le directeur général du Conseil Gabriel Padilla Maya, ce déplacement a permis à Jean-Marie Aurand de présenter l'OIV et ses missions aux responsables professionnels du secteur vitivinicole mexicain quelques mois après l'adhésion du Mexique à l'Organisation et de visiter les principales régions vitivinicoles du pays : Sonora, Parras, Coahuila, Querétaro, Baja California, Valle de Guadalupe, Valle de Santo Tomas.

Lors d'une réunion de présentation au Sénat du projet de loi pour le développement de l'industrie vitivinicole nationale qui vise à déterminer le cadre général d'intervention de l'État en faveur du secteur vitivinicole, et en présence des représentants des gouverneurs et du Conseil Mexicain vitivinicole, le directeur général de l'OIV a souligné l'importance d'une telle initiative qui permettra, à l'instar de ce qui se fait en de nombreux pays, d'accompagner l'essor de la vitiviniculture mexicaine.

Devant les représentants des producteurs de raisin de table et de raisins secs, Jean-Marie Aurand a présenté la dernière étude de l'OIV réalisée conjointement avec la FAO sur le panorama mondial du raisin de table et du raisin sec.


Devant les représentants des producteurs de raisin de table et de raisins secs, Jean-Marie Aurand a présenté la dernière étude de l'OIV réalisée conjointement avec la FAO sur le panorama mondial du raisin de table et du raisin sec en mettant en exergue les opportunités pour les producteurs mexicains.

Avec une production de 260 000 tonnes par an de raisin de table en augmentation de 25 % depuis l'an 2000, donc plus de 60 % est exportée, le Mexique devient un acteur significatif sur le marché mondial. Sa production est bien valorisée car elle arrive sur le marché à contre saison (de mai à juillet).

Depuis 2000, la production de raisins secs a quant à elle progressé de 225 % pour atteindre 14 000 tonnes en 2015.

Avec une production de 260 000 tonnes par an de raisin de table en augmentation de 25 % depuis l'an 2000, donc plus de 60 % est exportée, le Mexique devient un acteur significatif sur le marché mondial.

Portée par une demande intérieure forte (croissance de 12 % par an de la consommation depuis 10 ans) la production de vin connaît un développement remarquable. De très nombreuses entreprises vitivinicoles installées dans 11 états de la république mexicaine produisent près de 200 000 hectolitres de vin par an d'une très bonne qualité et d'une grande diversité.

Le développement et la modernisation du secteur est porté collectivement par le Conseil Mexicain Vitivinicole avec l'appui du gouvernement.

Au cours d'une visite à l'université d'Ensenada en Basse-Californie, organisatrice du concours international de vin "Tierra de Vinos" les promoteurs ont manifesté leur volonté de solliciter le patronage de l'OIV pour les prochaines éditions.

Lors d'une réunion présidée par le sous-secrétaire de l'Agriculture Lic. Jorge Armando Narváez Narváez, par ailleurs délégué à l'OIV, Jean-Marie Aurand a présenté aux responsables du secteur vitivinicole les grandes tendances du marché mondial du vin et les principaux enjeux pour l'avenir soulignant les opportunités pour le Mexique. Le directeur général à l'instar du sous-secrétaire de l'Agriculture s'est félicité de l'adhésion du Mexique à l'OIV, décision très importante pour l'avenir de la viticulture mexicaine. Il s'est réjoui de la présence active d'experts mexicains dans les travaux de l'OIV portée par le Conseil Vitivinicole et encouragée par le ministère au travers du Comité Inter- institutionnel vitivinicole récemment créé.

Jean-Marie Aurand a présenté aux responsables du secteur vitivinicole les grandes tendances du marché mondial du vin et les principaux enjeux pour l'avenir soulignant les opportunités pour le Mexique.

Enfin le sous-secrétaire de l'Agriculture a annoncé l'intention de son pays d'organiser prochainement une présentation de vin mexicain au siège de l'OIV.

Le directeur général à l'instar du sous-secrétaire de l'Agriculture s'est félicité de l'adhésion du Mexique à l'OIV, décision très importante pour l'avenir de la viticulture mexicaine.