icon
13 Juin 2017 — Vie de l'OIV

Disparition de Victor Magalhães

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > Disparition de Victor Magalhães

L’OIV, sa Présidente, Monika Christmann, sa Vice-Présidente, Claudia Quini, son Directeur Général, Jean-Marie Aurand et l’ensemble de ses collègues ont la douleur de vous faire part de la disparition de Victor Magalhães.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Victor Magalhães est décédé le 10 juin 2017 à l’âge de 50 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral survenu lors du diner de clôture du 40ème Congrès de l’OIV à Sofia.

C’est avec une immense tristesse et beaucoup de peine que nous vivons sa disparition.

Victor a consacré toute sa carrière à l’OIV où il travaillait au Secrétariat depuis plus de 23 ans.

Il a pendant toutes ces années, avec un grand professionnalisme et beaucoup de talent pris une part active à l’élaboration des données statistiques publiées par l’OIV tous les ans. Son expérience, ses connaissances, son savoir-faire étaient reconnus par tous.

Mais à côté de ses compétences professionnelles, Victor avait de grandes et belles qualités humaines appréciées de toutes celles et tous ceux qui ont eu le bonheur de le connaître.

Victor était un exemple de courage et de volonté. C’est avec une force de caractère exceptionnelle qu’il a affronté il y a quelques années la maladie et a surmonté les graves problèmes de santé qui l’ont affecté. Beaucoup, dans ces circonstances, auraient baissé les bras ; Victor a fait le choix de reprendre une activité professionnelle et de vivre avec un optimisme à toute épreuve.

La personnalité de Victor était attachante, empreinte de beaucoup d’empathie. Il était profondément humain, attentif aux autres, chaleureux, altruiste. Son optimisme était communicatif, il aimait partager sa passion du football avec ses collègues, comme d’ailleurs avec son fils. Victor était unanimement apprécié.

Sa disparition touche beaucoup ses collègues et amis du Secrétariat de l’OIV qui le côtoyaient au quotidien, mais aussi toute la grande famille de l’OIV.

Nous exprimons à sa compagne Paola, à son fils Léandro, à ses parents, à sa sœur et à tous ses proches notre profonde sympathie.

Nous n’oublierons pas Victor.