icon
22 Juillet 2019 — Vie de l'OIV

42ème Congrès de l’OIV : troisième édition en Suisse couronnée de succès

Accueil > Actualités > Vie de l'OIV > 42ème Congrès de l’OIV : troisième édition en Suisse couronnée de succès

Plus de 730 inscrits, chercheurs, professionnels du secteur, universitaires et étudiants venus de 50 pays ont participé au 42ème Congrès Mondial de la Vigne et du Vin qui s’est tenu à Genève, Suisse.

Partager l'article sur

Twitter Facebook

Grâce au travail du comité d’organisation et du comité scientifique suisses présidés respectivement par Simone de Montmollin et François Murisier, Genève est devenue du 15 au 19 juillet 2019 la capitale mondiale de la vitiviniculture. 

Membre de l’OIV depuis 1934, la Suisse avait déjà accueilli le Congrès Mondial de la Vigne et du Vin en 1955 et en 1977.
La 17ème Assemblée Générale de l’OIV a conclu la semaine avec 18 nouvelles résolutions approuvées.

Sur la photo : Adrian Aebi, Sous-Directeur Office Fédéral de l’agriculture de la Confédération Suisse; Pau Roca, directeur général de l'OIV; Marco Romano, Président de l'Interprofession de la Vigne et des Vins Suisses (IVVS); Nathalie Fontanet, Conseillère d'Etat du Canton de Genève; François Murisier, président du Comité scientifique du 42è Congrès de l'OIV; Simone de Montmollin, présidente du comité de l'organisation du 42è Congrès de l'OIV; Regina Vanderlinde, présidente de l'OIV; Monika Christmann, vice-présidente de l'OIV; Luigi Moio, 2ème vice-président (et vice-président scientifique) de l'OIV.

Les attentes environnementales

Avec le thème central « Préserver et innover : attentes environnementales, économiques et sociales », les débats du congrès de l’OIV ont porté notamment sur le changement climatique auquel la vigne est très sensible, la mise en valeur des produits (terroirs, origine, qualité sanitaire et alimentaire des produits de la vigne, teneur en sucres, allergènes, ...) ou encore la protection de la vigne avec la question très actuelle de la gestion des intrants. 

Cette thématique a d’ailleurs fait l’objet d'une conférence publique intitulée «Approche raisonnée des intrants : contributions de la science et perception des consommateurs» le jour d’ouverture du congrès.

La Présidente de l’OIV, Regina Vanderlinde, a souligné l’excellente qualité des 348 présentations techniques et scientifiques parmi lesquelles, certaines venaient des pays comme le Japon ou encore le Népal.

Le directeur général de l’OIV, Pau Roca, qui à la cérémonie d’ouverture, a présenté un bilan sur la situation vitivinicole mondiale, a félicité l’organisation suisse pour ce remarquable congrès qui est le 4ème plus important en termes de présentations depuis les 10 dernières années.

Les communications pour lesquelles les auteurs ont donné leur l’accord de publication seront disponibles en septembre sur le site EDP Sciences, Web of Conferences.

En accord avec la démarche durable de l’Organisation, ce 42ème congrès a été le premier congrès de l’OIV « paper free » et a vu également l’utilisation pour la première fois d’une application sur laquelle, il était possible de consulter toutes les informations concernant les évènements et les travaux scientifiques présentés.

Les nouvelles résolutions de l’OIV

La 17ème Assemblée Générale de l’OIV a conclu la semaine de travaux scientifiques par l’adoption de 18 nouvelles résolutions.

Les textes complets des résolutions adoptées seront prochainement publiés sur le site de l’OIV.

En ce qui concerne le changement climatique, préoccupation majeur du secteur, on peut mettre en exergue la résolution OIV-VITI 564B-2019 qui définit la sélection polyclonale ainsi qu’un protocole de l’OIV pour la sauvegarde et la conservation de la diversité intra-variétale et la sélection polyclonale de la vigne pour les variétés présentant une grande variabilité génétique.

Les attentes des consommateurs et la réduction de l’utilisation de SO2 : des enjeux également au cœur du débat ont fait l’objet de la résolution OIV-OENO 594A-2019. Celle-ci établit une pratique innovante permettant, entre autres, de réduire la charge microbienne en microorganismes indigènes, levures en particulier, et de réduire les doses de SO2 utilisées lors de l’élaboration des vins.

Le résumé de toutes les résolutions est consultable ici

Les textes complets des résolutions adoptées seront prochainement publiés sur le site de l’OIV.

L’Assemblée de l’OIV a également marqué le passage de relais entre la Suisse et le Chili, pays hôte du futur 43ème congrès Mondial de la Vigne et du Vin, qui se tiendra du 23 au 27 novembre 2020, à Santiago.